Le podologue est-il remboursé par la sécurité sociale ?

Les soins et les actes de prévention effectués par les podologues conventionnés sont pris en charge par l’Assurance Maladie uniquement auprès des patients diabétiques dont les pieds présentent des risques élevés de lésions ou de graves blessures. Une consultation chez un podologue permettra au patient de détecter et de résoudre ce genre de problème et afin d’éviter d’éventuelles complications. Un podologue conventionné s’engage à respecter le tarif fixé par la convention nationale qui est conclue par le syndicat des pédicures podologues et la Sécurité Sociale.

Ils sont classés en 2 secteurs : Dans le premier secteur; les podologues s’engagent à respecter le tarif fixé par la convention et le deuxième secteur pratiquent des honoraires libres ils peuvent dépasser le tarif de la convention mais s’engagent à fixer leurs honoraires avec mesure. Pour plus d’informations sur le sujet, il existe ce ce site web collaboratif sur la santé. Quand un podologue est non conventionné, c’est que le praticien n’adhère pas à la convention. Il n’est soumis à aucune obligation de tarif et peut appliquer les honoraires de son choix.

Les raisons de consulter un podologue ?

La consultation d’un podologue est devenu une nécessité lorsqu’on vous ressentez une douleur chronique dans les pieds quelle que soit la partie (cheville, orteils, talon, plante du pied…). Les douleurs au niveau des hanches, du genou et au niveau de la zone lombaire peuvent également nécessiter la consultation d’un podologue.

consulter un podologue

Parfois, ces douleurs sont la conséquence d’une mauvaise posture qui entraîne un déséquilibre postural. Les podologues interviennent également en cas de malformations des pieds. Pour les personnes souffrant de diabète, la consultation d’un podologue est indispensable pour éviter de graves complications pouvant arriver à la suite d’une blessure.

Pour consulter un pédicure-podologue et pour bénéficier d’un remboursement des frais de santé engagés, il est important de respecter le processus de soins organisé préalablement par son médecin traitant. Ce dernier se chargera d’effectuer un premier diagnostic médical, de diriger le malade vers le pédicure-podologue approprié ou recommander des semelles orthopédiques.

Mais il est possible de consulter un podologue sans respecter le parcours de soins coordonnés, par son médecin. Opter pour ce type de consultation aura des conséquences sur le remboursement des frais par la Sécurité Sociale.

Le remboursement d’une séance chez un podologue

L’Assurance Maladie prend en charge les séances de soins et opération de prévention chez un pédicure-podologue seulement pour les personnes diabétiques, sur la base du tarif de convention de la Sécurité sociale. Une personne qui n’est pas diabétique pourra être remboursée, mais le remboursement sera inférieur à 2 euros. Si cette prise en charge est maigre, il est tout de même possible de percevoir une prise en charge plus élevée chez une mutuelle santé.

Le remboursement d’une séance chez un podologue

Pour chaque consultation médicale, la Sécurité Sociale établi une base de prise en charge. Pour une consultation chez un pédicure-podologue, le tarif de convention s’élève à 27 euros. Il correspond au prix d’une consultation chez un podologue conventionné de secteur 1. Lorsque le praticien n’est pas conventionné ou pratique les dépassements d’honoraires, le coût de la prestation sera plus important.

Une prise en charge du prix de la consultation chez un podologue par l’assurance maladie n’est possible que si le patient a été guidé vers le pédicure-podologue par son médecin traitant par soins coordonnés. L’Assurance maladie rembourse 60 % du tarif de convention de la Sécurité sociale, soit 27 €.

Laisser un commentaire