La mycose du pied, quels sont les symptômes ?

La mycose du pied peut aussi bien toucher la peau que les orteils ou encore les ongles. On parle souvent de pied d’athlète pour parler de cette infection fongique à champignon microscopique (levure) qu’on appelle dermatophyte (on identifiera souvent en laboratoire le trichophyton rubrum), on parle d’ailleurs de dermatophytose à ce sujet.

En usant de l’humidité latente des vestiaires de sport, des bords des piscines ou encore dans les chaussures à cause d’une transpiration excessive, les champignons profitent des environnements favorables à leur développement. Deux manifestations de la mycose du pied sont à distinguer. Celle qui touche la peau entre les orteils ou la voute plantaire (le pied d’athlète) et la mycose de l’ongle.

Quelles sont les symptômes de la mycose du pied ?

La mycose du pied débute généralement au niveau du gros orteil, elle se propage ensuite aux ongles, au reste du pied et parfois aux autres parties du corps. Les symptômes du pied d’athlète sont :

  • des démangeaisons et picotements,
  • une peau rouge qui pèle avec des vésicules blanches (rougeur avec lésion),
  • une douleur entre les orteils,
  • une mauvaise odeur.

Quels sont les symptômes de la mycose de l’ongle

La mycose de l’ongle est une maladie avec pour causes les mêmes champignons microscopiques avec parfois même des Candidas comme le Candida Albicans. L’onychomycose présente traditionnellement les symptômes suivants :

  • une tache jaune qui apparaît sous l’ongle,
  • un ongle qui se dédouble,
  • un ongle qui devient épais,
  • l’ongle finit par devenir jaune et mat,
  • l’orteil devient douloureux lorsque l’on marche.

mycose-pied

Comment guérir de la mycose du pied

La mycose est une infection très contagieuse. Il est important d’éviter autant que possible de fréquenter les milieux humides comme une douche de piscine publique à fortiori en évitant de marcher pieds nus. Les pieds doivent être secs et respirer notamment avec des chaussettes en coton. Le traitement de la mycose du pied doit être suivi jusqu’au bout car la récidive est fréquente.

On retrouvera la Bétadine Scrub, des traitements topiques comme du vernis ou encore des antifongiques à prendre par voie orale. Il existe aussi des remèdes naturels à base d’aromathérapie (huiles essentielles Tea Tree, Sauge, Palamrosa), d’homéopathie ou de phytothérapie comme l’extrait de pépin de pamplemousse.

Les bains de pieds à base de bicarbonate de soude sont une bonne solution complémentaire aux traitements naturels et aux médicaments allopathiques. En tout état de cause, il est important de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes : un dermatologue, un podologue ou un généraliste.

Laisser un commentaire